Rechercher dans ce blog

samedi 28 janvier 2017

C'est le travail qui crée des droits

         

      C'est le travail qui fait apparaître à la fois de nouveaux besoins et les actions collectives qui conquièrent de nouveaux droits
  Nous sommes déjà passés des activités primaires (agriculture, mines, forages) à la production proprement industrielle qui a permis un saut en avant dans la productivité et, grâce au mouvement ouvrier, dans le niveau de vie et maintenant, depuis moins d'un demi-siècle, nous voyons se développer de nouveaux besoins, tournés vers la création, mais aussi l'éducation et la santé, de haut niveau et aussi vers des tâches de solidarité (aide aux personnes dépendantes ) qui ne sont presque pas assurées, alors qu'elles sont urgentes.De quoi dépendra la création de ces emplois ou au contraire des installations de luxe au profit des plus riches? D'une volonté politique. Et celle-ci ? D'une volonté collective, qui devra prendre de nouvelles formes.
 Ce qu'on appelle un revenu universel signifie que les riches continueront à exercer leur influence et que les pauvres  seront plus dépendants que jamais.Les travailleurs ne seront plus que des consommateurs.
 La voie qu'il faut suivre est bien différente: créer des emplois le plus nombreux possibles dans les domaines de la création et de la solidarité, débloquer la mobilité sociale entravée, aider les minorités à être reconnues et accueillies. Tout cela est beaucoup plus facile quand la croissance est lâ.
  Depuis cent ans c'est comme travailleurs que nous avons acquis des droits, comme en témoigne la Sécurité sociale. Nous avons besoin d'un nouveau saut en avant que permettent et encouragent les progrès de la connaissance Quant à l'idée que le travail disparait elle ne convainc que ceux qui comptent les emplois qui sont supprimés et oublient ceux qui sont créés. Combien des emplois actuels n'existaient pas il y a cent ans?

                                                                             Alain Touraine

1 commentaire: